Les 5 meilleurs trucs pour la pêche à l’achigan d’automne

Les 5 meilleurs trucs pour la pêche à l’achigan d’automne

Technique de pêche à l’achigan d’automne

Que ce soit au lancer léger, au « bait caster » ou à la mouche, la pêche à l’achigan demeure une des pêches les plus « électrifiantes » de par les combats vigoureux que mènent ces courageux poissons.

Avez-vous déjà songé à pratiquer cette pêche à l’automne juste avant la fermeture de la saison? Je vous le recommande fortement! C’est à ce moment que les achigans sont le plus agressifs et c’est aussi à cette période de l’année que l’on réussit à prendre les plus gros spécimens.

Cela dit, vous devrez apporter certaines modifications à vos tactiques car les achigans eux changent définitivement de stratégie lorsque l’automne arrive.

Voyez-vous, avec l’arrivée de la saison automnale, les achigans se regroupent afin de chasser de grande quantité de proie pour bien se « remplir » avant l’hiver, période pendant laquelle ils deviendront léthargiques.

Aujourd’hui je profite donc de l’occasion pour partager des connaissances que j’ai accumulées au cours des années et qui ont bien fonctionné pour moi. Sans plus attendre, passons aux choses sérieuses!

 

Repérer les poissons-appâts

Telle que mentionné précédemment, avec l’arrivée de l’automne les achigans changent leurs méthodes de chasse et se rassemblent afin d’augmenter leur chance de succès. Il est donc logique de croire qu’un groupe d’achigans sera forcément à la recherche de plus grands bancs de poissons-fourrage. Une fois que vous avez localisé les poissons-appâts, vous êtes en excellente position pour vous préparer à prendre de gros achigans d’automne. Les zones qui m’ont été les plus performantes, en terme de localisation de poisson-appât, ont souvent été les petits ruisseaux qui se jettent dans un plus grand plan d’eau, les hauts fonds, les falaises ou autres déclinaisons abruptes, les bosquets d’algues sous-marine et les zones peu profondes.

 

Noter les bancs de poissons fourrage

Une fois que vous avez repéré l’emplacement d’un banc de poissons appât à l’arrivée de l’automne, prenez-en bonne note. Vous remarquerez que ces bancs de poissons fourrage auront tendance à évoluer dans les mêmes zones, année après année. Je vous recommande donc l’usage d’un GPS, d’une carte ou toute autre façon de noter l’emplacement de ces zones hautement productives pour la pêche à l’achigan d’automne.

 

Ajuster vos offrandes en fonction de l’espèce de poisson-fourrage

Quoi que cela puisse sembler évident, plusieurs oublient ce détail qui, trop souvent, fait la différence entre une journée de pêche incroyable et une qu’on préférait oublier…  Il est donc primordial de bien observer l’espèce dont se nourrit notre carnassier avant de lui envoyer notre leurre. L’eau étant plutôt froide à cette période de l’année, les couleurs des poissons sont souvent très vives et c’est pourquoi je suggère l’usage de poisson-nageur ou «  jig » avec des lignes transversales prédominantes. Celles-ci attirent particulièrement l’attention du poisson avec comme résultat la capture de très belles prises.

Étant donné que les achigans sont très agressifs en cette période de l’année, les leurres avec des actions provocantes et erratiques ont souvent tendances à bien fonctionner.

Une autre approche qui m’a été très productive est l’utilisation de leurre de type Senko. Ces leurres permettent d’avoir une action subtile ce qui ne déstabilise pas trop le banc de poissons appât. Vous êtes donc en mesure d’envoyer votre leurre directement dans le banc sans causer trop de panique. Les achigans seront attirés par la forte taille de votre leurre, comparativement au reste du banc, et cela résultera souvent à de très belles prises.

Toujours dans l’optique de faire usage de leurre souple, les leurres de type “tube” sont excessivement utiles pour “gratter” le fond et ainsi provoquer les achigans dans un plan différent. 

 

Surveiller le vent

Un élément qui semble bénin, mais qui m’a souvent permis de mieux comprendre les déplacements des bancs de poissons est le vent. Les journées venteuses ont pour effet de faire monter les poissons-fourrages en direction opposée au vent (surtout en rivière lorsque vous pêché en lac, vous remarquerez souvent le contraire c’est à dire que les bancs de poissons appâts suivrons la direction du vent et ce nourrirons là ou les vagues ce brisent) . Donc si vous vous rendez à une zone où vous aviez identifié des bancs de poissons appâts et qu’ils ne sont pas là et que c’est une journée venteuse, remontez face au vent et cherchez pour des structures. Il y a bien de chances que votre banc soit rendu là et bien sûr, accompagné de gros achigans d’automne affamés!

 

Habillez-vous chaudement

Les journées d’automne, sont très difficiles pour les pêcheurs car il y a souvent alternance entre forte percée de soleil et grand couvert ombrageux très froid. Ajoutez à cela un vent du nord et une fine pluie ou de la neige et vous avez tous les ingrédients pour une difficile journée de pêche. Habillez-vous en conséquence et portez plusieurs couches de vêtement afin de pouvoir en retirer lorsque non nécessaire.

 

En conclusion

La pêche d’achigan d’automne est une très belle pêche qui saura vous faire vivre de très belles émotions. Suivez les conseils mentionnés plus haut et je suis certain que vous serez en mesure de prendre de beaux spécimens. Assurez-vous de conserver uniquement les prises que vous comptez consommer et remettez les autres à l’eau afin de pouvoir les reprendre un autre jour!

 

Téléchargez nos guides et magazines Pêche QC

  1. Très bon article. J’aime surtout varié les vitesses de récupération, les mouvements de leurres et variés les couleurs de cuillères

    Répondre
  2. J’aime bien vos commentaires pour l’achigan

    Répondre

Laissez une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publié.