Le petit guide de la pêche pour le débutant

Le petit guide de la pêche pour le débutant

Vous venez tout juste de commencer la pêche ou vous souhaitez vous initier à ce loisir qui gagne en popularité? Ce texte est pour vous.

Avec plus d’un million de lacs, 15 000 cours d’eau et 200 espèces de poissons, le Québec est un véritable paradis de la pêche. Pas étonnant que les pêcheurs soient nombreux sur le territoire de la province. Accessible, relaxant et étroitement connecté à la nature, ce loisir séduit plus que jamais de nouveaux adeptes à la recherche d’une évasion au grand air.

Vous faites partie des nouveaux initiés? Vous avez toujours eu envie de vous adonner à la pêche au Québec? Vous tombez à point. Nous avons rassemblé pour vous tout ce que vous devez savoir sur l’initiation à ce loisir, dans un petit guide 101 de la pêche pour débutants. Des espèces à pêcher jusqu’à l’équipement de base nécessaire, en passant par les atouts d’un bon pêcheur, vous trouverez ici tout ce qu’il vous faut pour, un jour, devenir un pêcheur aguerri!

 

Dans les règles de l’art

Tout d’abord, un bon pêcheur en est un qui connaît les règles et qui les suit. Vous devez savoir que le Québec est divisé en 29 zones de pêche. Le gouvernement du Québec impose une réglementation sur la pêche qui varie selon la zone de pêche, afin d’assurer la sécurité de tous et la pérennité des espèces. Pour pêcher au Québec, vous devez :

  • posséder un permis de pêche valide (sauf exceptions);
  • connaître votre zone de pêche;
  • respecter les quotas et périodes de pêche de cette zone;
  • respecter les limites de possession et de longueur qui varient selon les espèces de poisson;
  • utiliser un équipement conforme à la réglementation relative au type de pêche choisi;
  • connaître la provenance et l’espèce des poissons que vous avez en votre possession.

De plus, si vous utilisez une embarcation, rappelez-vous que des règlements spécifiques s’appliquent aussi. Dans le cas d’un bateau à moteur, vous aurez besoin d’une carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP). De plus, toute embarcation nautique doit comprendre les équipements de sécurité obligatoires déterminés par Transports Canada.

 

Le type de pêche parfait pour débuter

Pour développer un réel engouement pour la pêche, vous devez vivre la sensation de satisfaction que procure un poisson au bout de votre ligne, et ce, dès votre première sortie. Facile et accessible, la pêche à la ligne est assurée de vous séduire dès vos débuts. De plus, il est possible de la pratiquer partout où la pêche est permise : en chaloupe, sur un quai, sur le bord d’un rivage, etc. Finalement, la pêche à la ligne vous permettra de progresser rapidement, ce qui saura faire de vous un véritable mordu!

 

La pêche à la mouche regagne en popularité

Depuis quelques années, la pêche à la mouche séduit une toute nouvelle génération de pêcheurs. Si elle était autrefois considérée comme vieux jeu, elle est maintenant en plein essor de popularité. Offrant une immersion unique dans la nature et une connexion inégalée avec le poisson, la pêche à la mouche rejoint les pêcheurs en quête d’aventures et d’une expérience allant au-delà de la simple capture d’une prise. Il s’agit d’un type de pêche plus technique qui requiert des connaissances spécifiques et, bien sûr, de la pratique.

Envie de relever ce défi et de devenir un apprenti moucheteur? Découvrez les essentiels pour la pêche à la mouche expliqués par Hooké.

 

Les autres types de pêche

En plus de la pêche à la ligne et de la pêche à la mouche, vous pouvez pratiquer l’un des types de pêche suivants :

  • La pêche à la traîne: il s’agit habituellement d’un type de pêche pratiqué en mer ou sur le fleuve qui vise à accrocher votre ligne à l’arrière de l’embarcation et de la laisser bouger au gré des vagues.
  • La pêche hivernale: possible grâce au climat québécois, la pêche hivernale, aussi connue comme la pêche sur glace, est une belle façon de vous adonner à votre nouvelle passion durant la saison froide. Il suffit de dandiner votre ligne, de l’accrocher à une brimbale et de la surveiller paisiblement, une boisson chaude entre vos mitaines.

 

Le poisson idéal pour le débutant

Le pêcheur débutant veut un poisson qui mord facilement et qui est facile à sortir de l’eau. C’est pourquoi, au Québec, la truite est une excellente proie pour le débutant puisqu’elle est abondante, présente dans les points d’eau des quatre coins de la province et plutôt facile à pêcher.

 

Bien s’équiper sans se ruiner

Saviez-vous qu’il est possible de vous équiper pour moins de 100 $? Vous n’avez donc plus d’excuse pour vous initier à ce loisir hautement abordable! Voici l’équipement pour kit de pêche nécessaire pour débuter :

La canne à pêcher :

  • Une canne de 6 à 7 pieds avec une action légère à moyenne
  • Un moulinet ouvert avec une capacité de la bobine d’au moins 280 verges de monofilament de 8 livres
  • Une bobine de fils de 200 verges de monofilament de 6 à 8 livres

Le coffre à pêche :

  • Des hameçons de différentes tailles
  • Des cuillères de 2-3 différents formats, couleurs et poids
  • Des émerillons (pour faire tourner les cuillères et changer facilement les hameçons)
  • Des flotteurs et des pesées
  • Un petit couteau
  • Des pinces à long nez
  • Des ciseaux ou un coupe-ongles pour couper la ligne

Les accessoires :

  • Une épuisette pour éviter de perdre votre prise du jour
  • Des vers comme appâts. Bon à savoir : la combinaison vers et cuillères reste à ce jour la plus efficace pour attirer la truite!
  • Un couteau à fileter
  • Un sceau ou une glacière pour garder vos prises au frais

Les petits plus qui font la différence :

  • Du chasse-moustique
  • Un chapeau à rebord
  • Des bottes en caoutchouc
  • Des verres fumés
  • De la crème solaire
  • Un imperméable

Finalement, ne partez jamais en excursion de pêche sans une trousse de premiers soins. Les accidents sont vites arrivés avec un hameçon pointu et un couteau à fileter, même pour les pêcheurs expérimentés. Soyez équipé pour pouvoir bien intervenir en cas de blessure!

 

Quelques bons endroits où pêcher au Québec

Peu importe où vous habitez, même en région urbaine, il est possible de pratiquer la pêche à proximité de chez vous. Le Québec est riche en poissons, et ce, pratiquement partout sur son territoire. Toutefois, il a de ces endroits qui, par leur richesse naturelle et leurs conditions hautement favorables, sont de véritables paradis de la pêche dont et la réputation n’est plus à faire, ici comme à l’international. Voici quelques-uns des spots de pêche les plus phénoménaux de la Belle Province :

Saint-Alexis-des-Monts : pour la pêche à la truite mouchetée

Vous pouvez pêcher la truite mouchetée à plusieurs endroits au Québec. Mais quand un village a un festival qui lui est spécialement dédié, c’est que la pêche à ce poisson y est particulièrement bonne! C’est le cas de Saint-Alexis-des-Monts, dans la MRC de Maskinongé, en Mauricie. Entouré de 600 lacs et de plusieurs des meilleures pourvoiries du Québec, ce petit village est sur la liste des lieux à visiter de tout bon pêcheur, même le débutant.

La rivière Bonaventure : pour la pêche au saumon

On ne pourrait pas parler de pêche au Québec sans parler de la rivière Bonaventure qui coule sur 125 kilomètres, du parc de la Gaspésie jusqu’à la Baie-des-Chaleurs. Son eau cristalline est l’habitat idéal de l’une des espèces de poissons les plus convoitées au monde, le saumon atlantique. Ses eaux froides d’une limpidité exceptionnelle sont non seulement parfaites pour y pêcher ce poisson, à la ligne comme à la mouche, mais aussi pour admirer le paysage grandiose.

Le réservoir Cabonga : pour la pêche au doré et au brochet

Ce lac de barrage de 677 kilomètres carrés est situé dans la réserve faunique de la Vérendrye, à cheval sur les régions de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscamingue. Il s’agit d’un des meilleurs endroits au Québec pour pêcher le carnassier, plus précisément le doré et le brochet monstre. C’est le meilleur spot pour vivre votre première expérience de pêche sportive au carnassier!

 

La pêche guidée, une bonne idée

Les nombreuses pourvoiries du Québec (619 pour être exact) offrent plusieurs forfaits pour les pêcheurs de tous les niveaux. Après quelques séances de pêche journalière pour vous familiariser avec l’équipement, vous pourrez commencer à penser à votre premier voyage de pêche. Pour une expérience mémorable et constructive, préparez une excursion de pêche guidée lors de laquelle vous pourrez apprendre grâce aux conseils de pêcheurs expérimentés.

 

Les atouts d’un bon pêcheur

Le talent d’un pêcheur ne dépend pas seulement de son équipement et de son expérience. L’attitude y joue aussi pour beaucoup. Voici quelques-uns des meilleurs atouts d’un bon pêcheur :

  • La patience. Parfois, les poissons se font timides et il faut attendre plusieurs heures avant de faire une bonne prise.
  • Lapersévérance. Peu importe la température et le nombre de prises, le bon pêcheur n’abandonne jamais. Plutôt que de rentrer bredouille, il revoit ses stratégies pour atteindre le succès.
  • L’attention. Pour lui, tous les petits détails mènent à une bonne prise. Le mouvement de l’eau, le moment de la journée, les changements dans l’environnement, le type de leurre… Tout est important.
  • L’optimisme. Chaque sortie de pêche est un nouveau départ qui réserve un beau lot de surprises. Pour lui, une bonne pêche vient avec la bonne humeur.
  • La curiosité. Lorsqu’il n’est pas sur l’eau, le bon pêcheur s’informe sur les comportements de ses proies, sur les nouvelles tendances de l’industrie et sur les meilleurs endroits où s’adonner à sa passion. Pour lui, le savoir est le pouvoir!

 

La pêche durable, c’est quoi?

De nos jours, pour être un bon pêcheur, il faut aussi traiter la nature, le poisson et les autres utilisateurs des plans d’eau avec éthique et respect. Dans ce sens, il est important d’adopter une pêche durable. Selon Pêches et Océans Canada, il s’agit « d’une pêche et d’un élevage des stocks de poissons qui comblent les besoins d’aujourd’hui sans nuire à la capacité de répondre aux besoins de demain ». En tant que nouveau pêcheur sportif, vous pouvez adhérer à ce concept, notamment en respectant les quotas et les règles applicables aux différentes zones de pêche et en relâchant les prises que vous n’avez pas l’intention de manger.

De plus, vous pouvez contribuer à préserver l’environnement en adoptant quelques gestes simples. Par exemple, à la fin d’une séance de pêche, ne laissez rien derrière vous. Autant que possible, utilisez une embarcation à rames plutôt qu’à moteur. Vous diminuerez ainsi votre empreinte sur l’environnement, mais l’absence du bruit du moteur améliorera vos chances de faire de belles prises. Finalement, assurez-vous de respecter les règles et les bonnes pratiques élaborées par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

 

Pêchez en toute tranquillité d’esprit

Vous avez déjà la piqûre de la pêche et vous ne cessez d’acquérir de nouveaux accessoires pour bonifier vos excursions? Pensez à assurer votre équipement de pêche! Pour ce faire, vous devez contacter votre représentant en assurance qui saura vous guider vers une couverture adéquate à ajouter à votre contrat d’assurance habitation.

Vous profiterez de vos séjours de pêche pour faire du VTT? Avant de prendre la route vers votre destination, assurez-vous que votre assurance VTT est en règle. Un petit geste qui peut vous éviter bien des ennuis!

 

Ayez la pêche avec Promutuel Assurance!

À la recherche d’une assurance habitation ou VTT qui vous donne confiance et vous offre plus? Découvrez les avantages de faire affaire avec Promutuel Assurance! En combinant ces assurances chez nous, vous pouvez économiser jusqu’à 10 %. De plus, sachez que nous assurons votre VTT, même si vous n’avez pas d’assurance habitation ou auto avec nous. Curieux d’en apprendre davantage sur nos offres exclusives? Contactez un représentant en assurance ou faites une demande de soumission en ligne dès maintenant.

Voilà! À vous les belles prises et les excursions réussies avec ce petit guide pour le pêcheur débutant. Bonne pêche!

Laissez une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publié.