Lutte contre la carpe asiatique dans les Grands Lacs

Lutte contre la carpe asiatique dans les Grands Lacs

Le Gouvernement du Canada investit 20 millions de dollars pour la lutte contre la carpe asiatique dans les Grands Lacs

Communiqué de presse

Burlington (ONTARIO) – Le gouvernement du Canada s’est engagé à préserver nos ressources d’eau douce et à protéger les Grands Lacs contre la menace que représentent les espèces envahissantes.

Au nom de l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Karina Gould, ministre des Institutions démocratiques et députée de Burlington, a annoncé aujourd’hui un important investissement visant à protéger les Grands Lacs contre la carpe asiatique.

Le gouvernement investit jusqu’à 20 millions de dollars sur cinq ans et par la suite dans le Programme canadien de lutte contre la carpe asiatique afin de poursuivre les efforts de prévention par la surveillance aux fins d’alerte précoce, l’établissement de partenariats et les activités de sensibilisation. Ce financement permettra à Pêches et Océans Canada d’élargir le Programme de lutte contre la carpe asiatique pour accroître la protection de nos Grands Lacs et pour préserver nos pêches.

Les carpes asiatiques sont parmi les principales espèces aquatiques envahissantes dont on surveille l’établissement possible dans les Grands Lacs. Déjà établies dans le bassin du fleuve Mississippi aux États-Unis, les quatre espèces de carpes asiatiques (la carpe à grosse tête, la carpe argentée, la carpe de roseau et la carpe noire) font agressivement concurrence aux poissons indigènes pour ce qui est de la nourriture et de l’habitat, et elles sont rapidement devenues l’espèce dominante. Les évaluations des risques réalisées par le Canada et les États-Unis montrent que les Grands Lacs contiennent assez de nourriture et offrent un habitat adéquat pour la carpe à grosse tête, la carpe argentée et la carpe de roseau, ce qui favorise leur invasion et leur établissement.

Le gouvernement continuera de travailler en étroite collaboration avec ses homologues des provinces et des États-Unis pour appuyer les activités de contrôle et de prévention, offrir un soutien et une expertise scientifiques afin de prévenir l’introduction et la propagation des espèces aquatiques envahissantes.

 

Citations

« Notre gouvernement s’est engagé à protéger la santé de nos voies navigables, de nos écosystèmes marins et de nos pêches commerciales et récréatives, dont les retombées économiques sont évaluées à plusieurs milliards de dollars, contre la menace que représentent les espèces aquatiques envahissantes. Je suis heureux d’annoncer cet investissement dans la lutte contre les espèces aquatiques envahissantes. Il permettra autant de renforcer notre Programme de lutte contre la carpe asiatique que d’améliorer et de protéger la santé des ressources d’eau douce du Canada pour les générations à venir. »

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Je suis heureux que Burlington abrite un laboratoire de pointe qui a renforcé nos efforts de lutte contre l’introduction de la carpe asiatique dans les Grands Lacs au moyen de la recherche et de l’innovation. Le gouvernement du Canada maintient son engagement à veiller à ce que nous prenions toutes les mesures possibles pour protéger nos précieux Grands Lacs. »

L’honorable Karina Gould, ministre des Institutions démocratiques et députée de Burlington

Faits en bref

  • Le Programme canadien de lutte contre la carpe asiatique effectue des échantillonnages de détection précoce des carpes asiatiques à plus de 32 endroits dans les eaux canadiennes du bassin des Grands Lacs.
  • Les quatre espèces de carpes asiatiques auraient un effet extrêmement négatif sur l’écosystème naturel en raison de leur capacité à supplanter les espèces indigènes pour l’espace et la nourriture et en raison de l’absence de prédateurs naturels.
  • Les carpes asiatiques ont un appétit vorace. Par exemple, la carpe de roseau peut consommer une quantité de végétation aquatique représentant 40 % de son poids corporel en une seule journée.

Liens connexes

Personnes-ressources

Hilary Prince
Groupe régional des communications
Pêches et Océans Canada
905-336-4974
XCA.Media@dfo-mpo.gc.ca

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca


C-CA-18-03F

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/PechesOceansCanada

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO

  1. Richard Barbacki January 23, 2018, 8:04 pm

    I wish we would put as much into preserving Atlantic Salmon

    Répondre

Laissez une réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publié.